Rate this post

Chers lecteurs, le référencement de votre site web passe par de nombreux facteurs techniques. L’un des plus importants et pourtant souvent négligé est celui des codes de statut HTTP. En tant qu’experts SEO chez ANNECY, nous souhaitons aujourd’hui vous expliquer en détails pourquoi il est crucial d’optimiser les codes de statut HTTP de vos pages web pour améliorer votre visibilité sur les moteurs de recherche, et surtout sur Google qui truste plus de 90% du marché de la recherche en France.

Dans cet article référence, nous allons d’abord voir ce que sont les codes de statut HTTP et quel est leur impact concret sur le référencement de vos pages. Nous passerons ensuite en revue les codes de statut les plus fréquents, leur signification precise et les bonnes pratiques associées. Nous vous donnerons toutes les clés pour optimiser vos codes HTTP afin de booster votre SEO. Enfin, nous vous présenterons des outils et cas pratiques pour analyser et corriger les codes de statut de votre site.

Comprendre les codes de statut HTTP et leur impact sur le SEO

Commençons par les bases : qu’est-ce qu’un code de statut HTTP ? Lorsqu’un internaute ou un robot d’indexation demande à accéder à une page web, le serveur renvoie une réponse HTTP comprenant un code à 3 chiffres indiquant si la requête a réussi ou non. Ce code de statut informe donc si la page demandée a pu être trouvée et servie correctement par le serveur.

Il existe 5 grandes familles de codes HTTP :

  • 1xx – Informatifs
  • 2xx – Succès
  • 3xx – Redirection
  • 4xx – Erreurs côté client
  • 5xx – Erreurs côté serveur
LIRE :  Guide du référencement multilingue et multirégional

Pour le SEO, certains codes sont neutres, d’autres positifs et d’autres négatifs. Par exemple, le fameux code 200 signifie que la page demandée a été servie avec succès : c’est le code optimal. A l’inverse, une erreur 404 signifie que la page est introuvable : elle ne pourra donc pas être indexée par Google.

Optimiser ses codes de statut HTTP est donc crucial pour s’assurer que :

  • Les pages existantes sont bien indexées
  • Les pages supprimées sont bien retirées de l’index
  • Les redirections sont prises en compte
  • Les erreurs sont correctement gérées

Autrement dit, des codes HTTP optimisés permettent à Google de comprendre parfaitement la structure de votre site et d’indexer les bonnes pages. À l’inverse, des erreurs HTTP peuvent mener à des problèmes d’indexation, un budget crawl gaspillé, et donc à terme une baisse de trafic et de visibilité.

Les codes de statut les plus fréquents et leur signification

Maintenant que les enjeux sont posés, passons en revue les codes HTTP parmi les plus importants pour le SEO.

Les codes 2xx – Succès

Ces codes indiquent que la requête auprès du serveur s’est déroulée avec succès. Le plus important est :

  • 200 OK : la page demandée a été retournée avec succès

Un code 200 est nécessaire pour qu’une page soit indexée normalement par Google. C’est le code optimal pour toutes vos pages de contenu.

Les codes 3xx – Redirection

Cette famille de codes indique que la page demandée a été redirigée, temporairement ou définitivement. Les plus utiles pour le SEO sont :

  • 301 Moved Permanently : redirection permanente, l’ancienne URL doit être remplacée par la nouvelle
  • 302 Found : redirection temporaire

Les redirections 301 sont utiles pour transférer le jus SEO lors d’un changement d’URL, par exemple lors d’une refonte de site. Les 302 servent pour les maintenances temporaires.

Les codes 4xx – Erreurs côté client

Ces codes indiquent une erreur dans la requête envoyée par l’internaute ou le robot d’indexation :

  • 404 Not Found : la page demandée n’existe pas sur le serveur
  • 410 Gone : la page a été définitivement supprimée

Les pages en 404/410 ne doivent pas être indexées par Google. Mais attention, une 404 personnalisée renvoyant un code 200 ne permet pas de retirer la page !

LIRE :  Optimiser ses ancres de lien pour un meilleur référencement

Les codes 5xx – Erreurs côté serveur

Enfin, ces codes révèlent un problème sur le serveur empêchant d’afficher la page :

  • 500 Internal Server Error : erreur générique côté serveur
  • 503 Service Unavailable : serveur temporairement surchargé ou en maintenance

Des erreurs 5xx récurrentes peuvent impacter l’indexation et le référencement d’un site. Elles doivent être corrigées rapidement.

Optimiser les codes de statut pour améliorer le référencement

Maintenant que nous avons vu les principaux codes HTTP et leur impact SEO, voyons comment optimiser vos codes de statut pour booster votre référencement.

Corriger les erreurs 4xx et 5xx

La première étape est de s’assurer de ne pas avoir d’erreurs 4xx ou 5xx sur les pages devant être indexées. En effet, ces pages ne pourront pas être crawlées et référencées correctement tant que l’erreur n’est pas résolue.

Pour cela, identifiez les URLs en erreur dans Google Search Console, vos outils d’analytics ou via un audit SEO. Puis corrigez le problème à la source (page manquante, problème de serveur…) avant de demander la réindexation des pages concernées.

Utiliser les redirections 301 et 302 à bon escient

Les redirections HTTP sont des outils très utiles en SEO. Mais elles doivent être utilisées à juste titre.

Utilisez la redirection 301 uniquement lorsqu’une page a définitivement changé d’URL, afin de transférer son jus SEO. Pour les changements temporaires comme une maintenance, préférez une 302.

Evitez d’accumuler des chaînes de redirections inutiles qui peuvent dégrader l’expérience utilisateur.

Vérifier les chaînes de redirection

D’ailleurs, pensez à vérifier régulièrement que vos redirections aboutissent bien sur une page valide en 200. En effet, il est fréquent qu’une page redirigée elle-même redirige ensuite vers une 404, gaspillant complètement le jus SEO initial.

Personnaliser les pages d’erreur

Bien que les erreurs 404 et 410 doivent être évitées au maximum, elles arrivent fréquemment sur tous les sites. Vous pouvez améliorer l’expérience utilisateur en créant des pages d’erreur personnalisées, en rappelant votre identité visuelle et en redirigeant vers des contenus similaires.

Mais pensez bien à renvoyer le bon code HTTP ! Ne créez pas de “soft 404” en renvoyant un code 200 sur votre page d’erreur.

Outils et bonnes pratiques pour analyser les codes de statut

Optimiser ses codes de statut HTTP nécessite dans un premier temps de bien les analyser pour identifier les problèmes. Voici quelques outils et bonnes pratiques pour vous aider.

LIRE :  Optimiser son référencement avec la balise canonical

L’en-tête HTTP

La manière la plus simple est de regarder directement l’en-tête HTTP d’une page dans votre navigateur. Il affiche le code renvoyé par le serveur. Sur Chrome, faites un clic droit > Inspecter > Network.

Les outils d’audit SEO

Les outils d’audit comme Screaming Frog ou OnCrawl permettent d’analyser facilement les codes HTTP à l’échelle d’un site. Vous pouvez ainsi identifier les éventuelles erreurs et corrections à apporter.

Google Search Console

Le rapport d'”erreurs d’exploration” dans Google Search Console recense tous les codes d’erreur 4xx et 5xx rencontrés par Googlebot lors de l’indexation.

Logs serveur

Enfin, les logs de votre serveur peuvent être utiles pour identifier des spikes d’erreurs 5xx par exemple.

Cas pratiques d’optimisation des codes de statut HTTP

Terminons par quelques exemples concrets d’optimisation des codes de statut HTTP pour résoudre des problèmes de référencement fréquents.

Redirection d’URL

Lorsque vous déplacez ou restructurez une page, pensez à mettre en place une redirection 301 pour conserver son jus SEO. Comparez également l’ancienne et la nouvelle URL dans Search Console : elles doivent converger.

Migration de site

Pour une migration de site, réalisez un fichier de redirection 301 pour rediriger l’ancien domaine vers le nouveau. Vérifiez que les anciennes URLs en 301 aboutissent bien sur une page valide en 200.

Suppression de pages

Avant de supprimer des pages de votre site, implémentez un code 410 pour indiquer clairement à Google que la page n’existe définitivement plus, afin de la déindexer rapidement.

Maintenance du site

En cas de maintenance, n’hésitez pas à utiliser le code 503 pour informer Google que le site sera bientôt de nouveau accessible. Cela évitera une chute temporaire du trafic.

Chers lecteurs, j’espère que cet article complet vous aura permis de prendre conscience de l’importance des codes de statut HTTP pour un référencement optimal de votre site web. N’hésitez pas à faire auditer vos codes HTTP et à appliquer nos recommandations pour résoudre d’éventuelles erreurs. Votre trafic et votre visibilité Google seront boostés. Notre équipe d’experts en référencement chez ANNECY se tient à votre disposition pour réaliser un audit SEO complet de votre site.