Rate this post

La refonte ou la migration d’un site web est une étape clé dans la vie d’un site internet. Que ce soit pour adopter de nouvelles technologies, améliorer l’expérience utilisateur ou gagner en performance, de nombreuses raisons peuvent pousser une entreprise à repenser son site web. Cependant, migrer son site n’est pas une mince affaire, et peut rapidement devenir un casse-tête pour les équipes SEO si le projet n’est pas mené avec méthodologie.

Dans notre agence SEO à Annecy, nous savons combien ce type de projet peut être délicat. Grâce à notre expertise en référencement naturel et à notre maîtrise des bonnes pratiques SEO, nous accompagnons chaque année de nombreuses entreprises dans leur migration de site web, en veillant à optimiser leur visibilité durant toutes les étapes du projet.

Pourquoi est-il nécessaire de migrer son site internet ?

Les raisons qui poussent une entreprise à migrer son site web sont multiples. Tout d’abord, les technologies Web évoluent très vite. Au bout de quelques années, il est donc indispensable de faire évoluer la plateforme technique de son site pour continuer à bénéficier des dernières innovations. Adopter un nouveau CMS comme WordPress, changer de langage de programmation pour gagner en rapidité ou passer à une solution e-commerce plus moderne sont autant de motifs techniques qui nécessitent une migration du site.

La migration peut également permettre d’améliorer l’expérience utilisateur, en repensant entièrement l’ergonomie et le design du site. Avec l’essor du mobile, de plus en plus d’entreprises souhaitent proposer une version responsive de leur site. La refonte est alors l’occasion rêvée pour fluidifier la navigation sur tous les appareils. On peut aussi revoir l’organisation des contenus ou la profondeur de l’arborescence pour faciliter l’accès à l’information pour les visiteurs.

Enfin, les migrations de sites web sont bien souvent motivées par la volonté d’améliorer les performances, que ce soit la vitesse de chargement des pages ou le référencement naturel. Changer d’hébergeur pour un service plus rapide, alléger le poids des pages, optimiser le code… une migration peut s’accompagner de nombreuses actions d’optimisation des performances. Côté SEO, c’est aussi une opportunité pour repenser la structure interne des URL, mener un travail de nettoyage des contenus ou encore optimiser la sémantique du site.

LIRE :  Comment bien référencer ses vidéos sur YouTube ?

Les risques à anticiper lors d’une migration de site

Si une migration de site web représente de nombreuses opportunités, elle n’est pas sans risque pour le référencement naturel. En effet, Google n’aime pas le changement et une refonte en profondeur du site peut déstabiliser temporarily les moteurs de recherche. Il est donc essentiel d’anticiper certains risques SEO quand on entreprend ce type de projet.

Tout d’abord, la migration peut entraîner une baisse temporaire du trafic, le temps que Google réindexe entièrement le nouveau site. Il faut donc s’attendre à un petit creux, qui ne doit pas durer si la migration est bien faite. Parmi les autres risques : la perte de visibilité de certaines pages, si l’organisation du site ou les URL ont beaucoup changé ; l’apparition de nombreuses erreurs 404, si les redirections entre anciennes et nouvelles URL ne sont pas mises en place correctement ; ou encore des problèmes d’indexation, si la technique employée n’est pas maîtrisée.

Chez notre agence SEO, nous portons une attention particulière à limiter ces risques qui pourraient impacter durablement le trafic du site. Grâce à notre expertise, nous sommes en mesure d’anticiper les difficultés, de conseiller nos clients sur la meilleure stratégie à adopter et de les accompagner à chaque étape pour mener à bien leur migration SEO.

Comment préparer sereinement sa migration SEO ?

Pour garantir le succès d’une migration de site web, une préparation minutieuse et en amont est indispensable. Voici nos conseils pour aborder sereinement ce projet.

Tout d’abord, il est essentiel de bien définir les objectifs de la migration et d’impliquer les equipes SEO le plus en amont possible. Cela permettra d’optimiser chaque étape du projet en gardant à l’esprit l’impact SEO.

Une analyse approfondie du site actuel doit également être réalisée, afin d’identifier ses points forts et ses axes d’amélioration. On pourra notamment auditer la performance technique, le netlinking, l’optimisation du contenu, etc. Cet état des lieux permettra de construire la nouvelle version du site en conservant ses atouts SEO.

Il est aussi recommandé de prioriser certains contenus dans la migration, en se concentrant en premier lieu sur les pages stratégiques en termes de trafic et de conversion. On peut par exemple migrer progressivement les catégories les plus importantes d’un site e-commerce.

LIRE :  Les meilleures agences SEO à Annecy

Enfin, la communication en interne et en externe est cruciale. Il faut informer les équipes, les partenaires et les utilisateurs réguliers du site des changements à venir, afin d’assurer une transition en douceur vers la nouvelle plateforme.

Cartographier et rediriger les URLs de son site

L’étape technique sans doute la plus délicate dans une migration SEO est la gestion des redirections entre anciennes et nouvelles URLs. Un travail méticuleux de cartographie est indispensable pour éviter une chute du trafic.

Nous recommandons de réaliser en amont un audit technique complet du site afin d’identifier l’ensemble des URL concernées par la migration. Il est important de bien repérer les pages bénéficiant d’une bonne autorité, qui sont souvent sources de trafic organique.

Une fois cet inventaire réalisé, l’étape suivante consiste à établir des correspondances entre anciennes et nouvelles URLs. L’objectif est de rediriger chaque ancienne URL vers la page équivalente dans la nouvelle architecture du site. Ce mapping doit se faire avec le plus grand soin pour conserver la thématique des contenus.

Enfin, il est conseillé de mettre en place des redirections 301 (redirection permanente) vers les nouvelles URL, afin de transférer l’autorité des anciennes pages. Les outils d’analyse de trafic comme Google Analytics vous permettront de vérifier que ces redirections fonctionnent correctement après la migration.

Les bonnes pratiques pour une migration sans accroc

Pour mener à bien la migration SEO de votre site web, quelques bonnes pratiques sont à respecter.

Tout d’abord, prenez soin de bien tester votre nouveau site web avant de le lancer, afin de repérer en amont les bugs ou problèmes de navigation. Nous vous conseillons de le rendre temporairement inaccessible aux moteurs de recherche, le temps des tests, pour éviter tout risque d’indexation prématurée.

Ensuite, pensez à actualiser votre Sitemap ainsi que votre fichier robots.txt en fonction de la nouvelle architecture de votre site. Ces deux éléments sont indispensables pour faciliter le travail des robots d’indexation.

Une fois le site migré, utilisez les outils de Webmasters comme Google Search Console pour suivre en détail l’indexation des nouvelles pages et détecter les éventuelles erreurs. N’hésitez pas à soumettre votre nouveau Sitemap à Google pour accélérer la réindexation.

LIRE :  Optimiser son référencement avec les meilleures extensions SEO pour WordPress

Enfin, prenez le temps d’analyser les logs de votre site pour vous assurer du bon fonctionnement des redirections 301 mises en place. Il est essentiel de corriger au plus vite d’éventuelles erreurs 404 qui feraient fuir les visiteurs.

Comment accélérer la réindexation après la migration ?

Une migration de site web implique souvent une baisse temporaire du trafic organique, le temps que Google réindexe les nouvelles pages. Heureusement, quelques bonnes pratiques permettent d’accélérer le processus.

Tout d’abord, pensez à utiliser la fonction “Changement d’adresse” dans Google Search Console. Cet outil permet de prévenir Google que l’URL d’un site a changé et lui indique où trouver la nouvelle version.

Vous pouvez également soumettre votre nouveau sitemap XML dans la Search Console. Cela permet à Google de découvrir plus rapidement toutes les nouvelles URL de votre site.

L’envoi de la liste des anciennes URL redirigées vers les nouvelles peut aussi aider Google à comprendre la migration et à mettre à jour plus vite son index. Ces URL redirigées doivent lui être communiquées.

Enfin, en interne, assurez-vous que les liens internes pointent bien vers les nouvelles URL, et non les anciennes. Cela optimisera le crawl des robots sur votre nouveau site.

Analyser et optimiser les performances post-migration

Une fois la migration SEO terminée, une phase d’analyse des résultats est capitale pour s’assurer que l’opération est un succès. Dans le cas contraire, des actions correctives devront être mises en place.

Nous vous recommandons de surveiller de près vos positions SEO et votre trafic organique durant les semaines suivant la migration. Si vos volumes sont en baisse, il faut rapidement en comprendre les raisons et y remédier.

Profitez aussi de ce moment pour lancer des actions d’optimisation du nouveau site : amélioration du maillage interne, renforcement de l’autorité de certains contenus stratégiques, nettoyage du site, etc. La migration peut être une occasion de booster ses performances SEO.

Enfin, une analyse des logs et des éventuelles erreurs serveur vous permettra de vous assurer du bon fonctionnement technique du nouveau site. Corriger les bugs encore en place est indispensable pour offrir une bonne expérience aux visiteurs.

Chez notre agence SEO à Annecy, nous pouvons vous accompagner avant, pendant et après votre migration de site web pour en garantir le succès et vous permettre d’atteindre vos objectifs business. N’hésitez pas à nous contacter !