Rate this post

Chez notre agence SEO, nous sommes convaincus que le sitemap est un élément clé d’une stratégie de référencement réussie. Basé à Annecy, notre expertise du SEO nous permet d’accompagner nos clients dans l’optimisation technique de leur site, et notamment dans la mise en place d’un sitemap efficace.

Dans cet article destiné aux professionnels du webmarketing, nous allons voir en détail ce qu’est un sitemap, quel est son intérêt pour le référencement, comment le mettre en place et l’optimiser.

Qu’est-ce qu’un sitemap ?

Un sitemap, ou plan du site en français, est un fichier qui recense l’ensemble des pages et contenus d’un site web. Son objectif principal est de faciliter le travail d’exploration des moteurs de recherche, aussi appelé crawling.

Concrètement, le sitemap permet aux robots d’indexation de Google, Bing et autres moteurs de trouver plus facilement les pages d’un site web et de comprendre sa structure. Il leur fournit une sorte de plan ou de carte du site.

Le sitemap est principalement destiné à être lu par les robots, contrairement au plan de site HTML qui est affiché aux visiteurs. C’est pourquoi il est généré dans un format informatique, le plus souvent au format XML.

Les informations que l’on retrouve généralement dans un sitemap XML sont :

  • La liste des URLs des pages du site
  • La date de dernière mise à jour de chaque page
  • La fréquence de mise à jour
  • Le niveau d’importance des pages

Selon la structure et la taille du site web, il peut être pertinent de créer plusieurs sitemaps. On peut par exemple faire un sitemap pour les pages produits, un pour les pages de blog, un par langue, etc. L’intérêt est alors de faciliter le suivi des statistiques par type de pages.

Les avantages du sitemap pour le SEO

La mise en place d’un sitemap correctement configuré et optimisé présente de nombreux avantages en termes de référencement naturel :

  • Indexation plus rapide des nouvelles pages
  • Meilleure gestion du crawling budget
  • Possibilité d’analyser finement l’indexation
  • Accélération de la désindexation
  • Migration de site facilitée
LIRE :  Comment Apparaître en Première Page de Google ?

Grâce au sitemap, les moteurs peuvent découvrir plus efficacement les nouveaux contenus publiés sur le site. Cela permet de gagner en rapidité d’indexation, ce qui est primordial lorsqu’on publie très régulièrement de nouvelles pages.

Les robots d’indexation disposent d’un budget de crawling limité pour chaque site web. fournir un sitemap permet donc d’optimiser l’utilisation de ce budget en évitant aux robots de se perdre dans les méandres de l’architecture du site.

Par ailleurs, le sitemap donne accès à des statistiques précises sur le statut d’indexation des pages, permettant de détecter d’éventuelles erreurs et de mettre en place des actions correctives.

Enfin, lors d’une migration de site avec changement d’URL, le sitemap permet d’indiquer efficacement aux moteurs quelles pages ont changé d’adresse. Cela fluidifie grandement le processus de transfert SEO lors d’un changement de nom de domaine par exemple.

Comment créer un sitemap XML ?

Il existe différentes façons de générer un sitemap XML.

La méthode la plus simple consiste à utiliser un plugin SEO si votre site web est développé avec un CMS comme WordPress. Des extensions comme Yoast SEO ou All In One SEO Pack permettent de créer un sitemap automatiquement.

Vous pouvez aussi utiliser des générateurs de sitemaps en ligne gratuits ou payants. Mais attention, cette solution présente l’inconvénient de ne pas mettre à jour automatiquement le sitemap lorsqu’une modification est apportée au site.

La meilleure approche selon nous est de développer un script générant le sitemap directement sur votre serveur. Cette méthode, certes plus complexe à mettre en place, présente l’avantage de pouvoir créer un sitemap XML dynamique qui se met à jour en temps réel.

Quelle que soit la méthode employée, veillez à respecter les recommandations suivantes :

  • Le sitemap doit être au format UTF-8
  • Les URLs doivent être complètes, en incluant le protocole HTTP ou HTTPS
  • La taille du fichier ne doit pas excéder 50 Mo
  • Le nombre d’URLs est limité à 50 000 par fichier

Si votre site dépasse les 50 000 URLs, il est nécessaire de segmenter votre sitemap en plusieurs fichiers. Vous pouvez dans ce cas utiliser une indexation pour lister l’ensemble de vos sitemaps.

Les outils pour générer un sitemap

De nombreux outils, gratuits ou payants, permettent de générer un sitemap XML. Les plus connus sont :

  • XML-Sitemaps.com : générateur gratuit limité à 500 URLs
  • Sitemap.org : générateur en ligne gratuit
  • Screaming Frog : logiciel de crawl qui permet d’exporter un sitemap
  • Yoast SEO : extension WordPress très complète
  • Sitemap Generator : plugin WordPress simple
  • Google Search Console : permet de tester la génération d’un sitemap
LIRE :  Comprendre et créer la liste de mots-clés parfaite en SEO avec des outils

Attention, tous ces outils présentent l’inconvénient de ne pas mettre à jour automatiquement le sitemap. La meilleure solution selon nous reste de développer son propre script de génération de sitemap.

Cette solution certes plus complexe à mettre en place présente l’énorme avantage de pouvoir créer un sitemap XML dynamique, toujours à jour en temps réel.

Comment soumettre son sitemap à Google ?

Une fois le sitemap généré, il faut le soumettre à Google pour qu’il soit pris en compte par les robots d’indexation. Plusieurs méthodes sont possibles :

  • Via la Google Search Console, dans le menu Sitemaps
  • En déclarant le sitemap dans le fichier robots.txt
  • En envoyant une demande d’indexation directement dans Google Search Console
  • Via un ping Google (méthode deprecated)

Nous recommandons fortement d’ajouter son sitemap via la Google Search Console. Cette interface permet non seulement de soumettre le fichier, mais également de suivre précisément son statut d’indexation.

Pour cela, il suffit de :

  1. Se connecter à son compte Google Search Console
  2. Sélectionner la propriété concernée
  3. Aller dans le menu Sitemaps
  4. Cliquer sur “Ajouter un sitemap” et renseigner l’URL
  5. Cliquer sur “Soumettre”

Google analysera alors votre sitemap et vous donnera accès à un reporting détaillé sur son statut.

Analyser les statistiques de son sitemap dans Search Console

L’interface Google Search Console fournit des statistiques précieuses pour analyser l’indexation des pages présentes dans votre sitemap.

Dans le menu Sitemaps, vous pouvez tout d’abord voir la liste de vos sitemaps déclarés ainsi que leur statut :

  • Date d’envoi
  • Dernière lecture par Google
  • Statut d’indexation
  • Nombre d’URLs découvertes
  • Erreurs éventuelles

Ces informations permettent d’avoir une vue d’ensemble de la prise en compte de votre sitemap par Google.

Mais le rapport le plus intéressant est sans doute celui de la “Couverture de l’index”. Ce rapport permet en filtrant par sitemap d’avoir le détail d’indexation de chaque URL.

On peut notamment voir si une URL :

  • N’a pas encore été indexée
  • A été indexée
  • A été découverte mais non indexée, avec le motif (erreur, interdit par robots.txt, etc.)

L’analyse régulière de ce rapport permet donc de détecter les éventuelles erreurs d’indexation et de mettre en place des actions correctives.

LIRE :  Optimiser vos images pour le SEO

Les bonnes pratiques pour optimiser l’utilisation du sitemap

Pour tirer le meilleur parti de votre sitemap pour le référencement de votre site, suivez ces bonnes pratiques :

  • Segmenter votre sitemap en plusieurs fichiers (par types de pages, langues, etc.)
  • Le reconstruire automatiquement le plus fréquemment possible
  • Utiliser la dernière version du protocole sitemap
  • Analyser régulièrement les statistiques dans Search Console
  • Corriger les éventuelles erreurs détectées
  • Ne pas surcharger votre sitemap, 50 000 URLs maximum

En segmentant finement votre sitemap et en l’automatisant, vous faciliterez le suivi des statistiques d’indexation. Et en analysant régulièrement ces statistiques, vous pourrez détecter rapidement tout problème et mettre en place des actions correctives.

Ne surchargez pas non plus votre sitemap avec des centaines de milliers d’URLs, cela risquerait de le rendre difficilement lisible par les robots.

Les erreurs à éviter avec le sitemap

Certains pièges sont à éviter lors de la mise en place et de l’utilisation d’un sitemap :

  • Ne pas le mettre à jour régulièrement
  • Laisser des URLs obsolètes ou qui n’existent plus
  • Mélanger des URL en HTTP et HTTPS
  • Utiliser des URL relatives et non absolues
  • Lister des URL qui ne devraient pas être indexées
  • Avoir un format XML non valide

Toutes ces erreurs peuvent nuire à la bonne interprétation du sitemap par Google et donc impacter négativement votre indexation.

C’est pourquoi il est capital de veiller à fournir un sitemap de qualité, en respectant les recommandations du protocole sitemaps.org.

Le sitemap, un élément parmi d’autres du référencement

Pour conclure, le sitemap est un élément important d’une stratégie SEO réussie, mais il ne faut pas le considérer comme une solution miracle. Il doit s’intégrer dans une démarche globale.

A lui seul, le sitemap ne permettra pas de faire grimper un site dans les résultats de recherche. Le contenu et l’optimisation des pages, la popularité du site et des liens externes de qualité restent des facteurs de positionnement primordial.

Cependant, un sitemap soigné et optimisé, analysé et corrigé régulièrement, pourra accélérer et faciliter l’indexation par Google.

Chez notre agence SEO à Annecy, nous intégrons toujours les sitemaps dans notre stratégie technique en y apportant le plus grand soin. N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez en savoir plus ou faire appel à notre expertise dans ce domaine.